Mégacorporation

ARES MACROTECHNOLOGY
Siège : Detroit, Michigan, UCAS
Ares se porte bien après avoir englouti une bonne partie de l’ancienne corpo AAA Cross Applied Technologies au cours du Crash. Dirigée par le playboy multimillionnaire Damien Knight, la corpo a la réputation d’être très « américaine » dans sa conception : enthousiaste, militariste, patriote et individualiste. La nostalgie de la « bonne vieille Amérique d’autrefois », en d’autres termes. Mais ne vous y trompez pas : okay, c’est l’une des meilleures corpos pour qui courir les ombres, mais que ça ne vous empêche pas de garder les yeux en face des trous, parce qu’ils sont tout aussi sournois que les autres.
Ares s’est spécialisée dans le maintien de l’ordre (Knight Errant, une de ses filiales, est une des deux plus grosses corpos de sécurité du monde), le matériel militaire et l’armement, l’aérospatiale (ils possèdent ce qui autrefois s’est appelé NASA, et disposent de cinq habitats orbitaux), les loisirs, la construction automobile (la vénérable General Motors fait également partie de la famille Ares) et d’autres divisions dans bien d’autres domaines d’activités.

AZTECHNOLOGY
Siège : Tenochtitlán, Aztlan
Si vous avez acheté n’importe quel article de consommation courante ces derniers temps, il y a de fortes chances que vous ayez contribué à la cagnotte d’Aztechnology. Cette corpo basée en Aztlan produit de tout, depuis la nourriture (60% des produits que vous trouvez dans le Stuffer Shack du coin viennent de ses entreprises) en passant par la chimie, les jeux tridéos mais aussi l’armement militaire et les accessoires pour mages. Ils ont des oeufs dans bien plus de paniers que n’importe quelle autre mégacorpo (dont le stratégique canal du Nicaragua, qui n’a pas désempli depuis la destruction récente du canal de Panama par Winternight), et elle produit des campagnes de communication incomparables. Elle a une excellente réputation – sauf dans les Ombres, en fait. Durant de trop nombreuses années, elle a été associée à de sombres affaires, comme la magie du sang et autres conspirations maléfiques, et tout ceci a laissé des traces.

EVO CORPORATION
Siège : Vladivostok, Russie
Comme son nom l’indique, Evo est une corporation tournée vers le futur. Anciennement appelée Yamatetsu, la mégacorpo japonaise avec son quartier général russe et un esprit libre comme actionnaire principal a opéré de profondes mutations internes, focalisant ses ressources considérables sur des projets transhumains qui portent aussi bien sur le bioware et la génétique que sur les nanotechnologies dernier cri, les expériences de ralentissement du vieillissement, et d’autres encore qui sont destinés à amener la métahumanité au prochain stade de son évolution.
Si elle est transhumaine, Evo est également transplanétaire, et est la première mégacorpo à s’être installée de façon durable sur Mars. Forte de tout cela, Evo n’en a pas pour autant oublié sa devise de « prise en compte des facteurs métahumains » (élaborer et produire des produits qui respectent les métahumains), et elle est le premier fournisseur de biens et services pour les orks, les trolls, les elfes, les nains, les changelins et tous les autres non-humains auxquels vous pourriez penser.

HORIZON
Siège : Los Angeles, Conseil corporatif Pueblo
C’est la petite dernière des AAA. Horizon a utilisé les années qui ont suivi le crash pour tirer avantage des liens qu’elle entretenait avec Tír Tairngire et le Conseil corporatif Pueblo pour assurer sa position au sein de la Cour Corporatiste. Basée dans ce paradis des médias qu’est Los Angeles, la corpo a réussi à négocier quelques contrats exclusifs pour assurer le développement de la Californie, et est en pleine phase de croissance. Avec une ancienne sim-star à sa tête, Horizon est promise à un grand avenir à l’aube des années 2070.
Horizon est spécialisée dans tout ce qui peut être utilisé pour manipuler l’opinion (personnelle ou publique), ce qui inclut la gestion des relations publiques, la publicité, les modes, le marketing viral, l’analyse conjoncturelle et l’élaboration de réseaux relationnels. Sa culture corporatiste est un peu moins hiérarchisée que dans les autres mégas, préférant les consensus, les groupes de travail, l’analyse des tendances et le management « personnalisé ». Les employés y sont plus choyés qu’ailleurs, et on les encourage à développer leurs talents et à poursuivre leurs recherches pendant leur temps de travail – à condition, bien sûr, qu’Horizon puisse tirer quelque profit de leurs créations.
En plus de cette activité primaire qu’est la création et l’exploitation des médias et des loisirs, Horizon est également bien implantée dans la production de biens et services de consommation, la gestion de patrimoine et l’industrie pharmaceutique.

MITSUHAMA COMPUTER TECHNOLOGIES
Siège : Kyoto, Japon
Comme son nom le laisse entendre, la japanacorp Mitsuhama Computer Technologies (MCT) est connue comme une entreprise spécialisée dans l’informatique, mais est aussi fortement implantée dans la robotique et l’industrie lourde. Ce qu’on sait moins, c’est qu’elle est également le plus gros producteur de matériaux magiques au monde (juste après Aztechnology). On les soupçonne également d’avoir des liens avec les Yakuzas, bien qu’on ne puisse pas définir qui contrôle qui. En tous les cas, ils se sont solidement établis au sein de la Californie libre au cours de ces dernières années, jouant un rôle prépondérant dans la reprise de San Francisco après la chute du général renégat Saito. Une relation amour-haine lie les shadowrunners et MCT. La corpo paie bien, mais les mesures prises en cas d’échec sont presque aussi draconiennes que celle en vigueur chez Saeder-Krupp (et S.-K. a au moins pour elle le fait d’être effectivement dirigée par un dragon). Le succès est encore plus important lors de runs dirigées contre elle, puisque MCT applique une politique de « zérozones », ce qui signifie qu’aucun runner pris à l’intérieur n’en sortira vivant.

NEONET
Siège : Boston, Massachusetts, UCAS
Cette corpo, issue de l’ancienne et remuante Novatech, aurait aussi bien pu s’appeler « Phénix », rapport à sa capacité à se relever de ses cendres. Née des restes de l’ancienne Fuchi Electronics, Novatech a jeté quelques pavés dans la mare au cours de ces dernières années, le dernier en date étant son entrée en bourse en 2064, ce qui déclencha la série d’événements qui conduisirent au Second Crash matriciel et la descente aux enfers de notre monde. Un autre de ses coups d’éclat fut qu’elle puisse sortir du Crash et de son entrée en bourse sans une égratignure, fusionnant avec le géant des télécommunications Erika et le puissant constructeur cybernétique Transys Neuronet afin de poser les bases de la nouvelle Matrice sans fil, coupant ainsi l’herbe sous le pied de tous ses concurrents.
Avec l’afflux d’argent consécutif à l’entrée en bourse et à la fusion, la nouvelle mégacorpo s’est diversifiée dans tous les types d’industries, incluant l’infrastructure matricielle, le cyberware, l’électronique, le software, la biotechnologie, l’aérospatiale, la manufacture d’armes de poing, et bien d’autres encore. À surveiller de près.

RENRAKU COMPUTER SYSTEMS
Siège : Chiba, Japon
Renraku, encore sous le choc de la débâcle de l’arcologie de Seattle, ne s’est pas encore complètement remise du Crash. À cause des machinations de l’ancien directeur régional de Renraku America, Sherman Huang (qui doit être en train de pourrir dans une cellule de la corpo à l’heure qu’il est, si toutefois il est encore en vie), la corpo a perdu un paquet de pognon, et plus important encore, la possibilité de prendre le dessus sur le marché de la Réalité augmentée. Dans le monde des mégacorpos, le second à l’arrivée est également le premier perdant, et Renraku n’a même pas réussi à finir second.
Bon, tout ne va pas aussi mal cependant. Comme leur nom l’indique (« communication », en japonais), ils sont toujours les premiersen matière de stockage de données et ils possèdent une bonne partie des grilles télécoms d’Asie, ce qui leur laisse quand même quelques arguments de poids. Après tout, quand on sait quel genre d’informations potentiellement dangereuses ou sensibles vous possédez dans vos banques de données, il faut être particulièrement motivé pour tenter quoi que ce soit contre vous. C’est ce sur quoi Renraku compte, tandis qu’elle se reconstruit et se réinvente une identité.

SAEDER-KRUPP HEAVY INDUSTRIES
Siège : Essen, Allemagne
Saeder-Krupp Heavy Industries peut se résumer en un seul mot : Lofwyr. Le grand dragon n’est pas loin de posséder 100 % des parts de cette corporation allemande, et il la dirige avec toute l’attention dont peuvent faire preuve ceux de sa race. Il n’est pas impossible de doubler Lofwyr, mais c’est très difficile, et en général, c’est même fatal. Le grand ver ne tolère pas les imbéciles, et les runners qui se mettent en travers de son chemin (ou ceux qui échouent dans les jobs qu’il leur confie) se retrouvent dans ses petits papiers, des papiers qui font également office de menu du jour.
Principalement orientée dans l’industrie lourde, S.-K. est également implantée dans la chimie, la finance et l’aérospatiale, et maintient une présence dans d’autres secteurs. Bien assise dans sa position de plus grosse corporation du monde, elle détient un pouvoir et une influence colossale.

SHIAWASE CORPORATION
Siège : Osaka, Japon
La plus vieille de toutes les mégas, Shiawase s’est fait connaître comme l’entreprise à l’origine de la décision de justice qui a mené vers la loi d’extraterritorialité que les corpos adorent encore aujourd’hui. En tant que zaibatsu japonaise classique, Shiawase est gérée comme une entreprise « familiale », avec des employés qui signent des contrats à vie et qui vont souvent jusqu’à se marier au sein de la corpo. Les familles ont cependant tendance à se chamailler, et l’une des grosses disputes entre plusieurs factions étroitement liées durant la période du Crash a conduit à un profond bouleversement, redistribuant une bonne partie des actions du groupe et modifiant d’un coup tout une partie du haut de l’organigramme de la corpo.
Pour savoir ce qu’ils font, il faudrait plutôt se poser la question de savoir ce qu’ils ne font pas. Que ce soit directement ou au travers de ses filiales, Shiawase est présente dans le nucléaire, la recherche environnementale, la biotechnologie, l’industrie lourde, les services liés aux technologies, l’extraction minière, l’armement militaire et bien d’autres choses encore.

WUXING, INCORPORATED
Siège : Zone de libre entreprise de Hong Kong
Seul acteur chinois sur la scène mégacorporatiste, Wuxing doit son ascension au sein du club très select des Big Ten au non moins grand (dragon, qui plus est) Dunkelzahn, qui légua un beau paquet de nuyens (ainsi que quelques breloques magiques) au PDG de Wuxing, Wu Lung-Wei et à sa femme, Sharon. Wu sut saisir l’aubaine qui se présentait à lui pour asseoir sa corpo, permettant à Wuxing de jouer des coudes jusqu’à la Cour corporatiste et ainsi atteindre le statut de AAA. À la suite du Crash, Wuxing s’est emparé de quelques beaux morceaux du Groupe de prospérité du Pacifique (notamment un poids plume : la Malaysian Independent Bank), ce qui eut pour effet de la rendre encore plus puissante.
Traditionnellement implantée dans les milieux de la finance et le transport maritime, Wuxing a drastiquement augmenté sa présence dans le secteur des biens de consommation magiques et des projets de recherches magiques, se faisant un nom en tant que nouvelle corpo « mystique ». Grâce aux acquisitions post-Crash – et aux profits générés pendant la ruée vers l’orichalque durant l’Année de la comète – Wuxing a également largement investi dans d’autres domaines, dont l’agroalimentaire, la recherche, les biens de consommation et la chimie.

(source : livre de base de shadowrun 4A)

Mégacorporation

Shadowrun - Une réponse appropriée Syrus Syrus